lundi, novembre 26, 2018

Gunn of Brooklyn



Un tout nouvel album début 2019 pour ce jeune musicien de Brooklyn, compagnon de route de Kurt Vile (ou encore The War on Drugs).
Ici, sur ce premier extrait, sans en avoir l'air, il tresse en douceur ses cordes et ses trémolos (pffff, j'adore ça..), jusqu'à l'épuisement (5mn tout de même).
Des petits airs seventies (Ode to Billy Joe, Bobbie Gentry), juste ce qu'il faut.

En concert en avril de par chez nous:
Lyon, le Sonic,
Paris, Le Petit Bain.
A vos agendas.
Pour une soirée tranquille.

Steve Gunn



























 




4 commentaires:

La truffe au vent a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
La truffe au vent a dit…

Tremolos et reverb personne trouvera à redire à ça t'entends, super ta dernière trouvaille!

zézé mago a dit…

On tombe toujours d'accord, la truffe au vent ..(haha, j'adore ce surnom!)
ça fait plaisir!
biZz

Anonyme a dit…

Attiré par les trémolos et la reverb je découvre ici Steve Gunn. Je me retrouve pris au piège de l'écoute compulsive. Très vite j'en veux plus, c'est au tour des sessions live en vidéo de tourner en boucle. Hier soir il était sur la scène du petit bain avec sa Jaguar kaki et sa Strat rose. Quelle joie!
Merci