vendredi, août 16, 2013

retour de flamme



Après une (trop) longue absence, due à des évènements indépendants de ma (bonne) volonté, je décide, en ce lendemain de fête de la mi-août, de reprendre les pages de ce blog en main. Et de les tordre. Afin de vérifier si la source n'est pas tarie. S'il en coule encore, ne serait-ce que quelques gouttes, de cet élixir de jouvence qui a fait le bonheur de nos platines et de nos tympans sensibles. Et bien oui. Il en reste encore, parmi l'innombrable majorité d'imposteurs, de poseurs, et de becs à foins de tous poils qui s'agitent vainement, et brassent du vent, une guitare à la main, ou une souris entre les dents, il en reste encore, donc, des aficionados de la chose musicale, inspirés et de bon goût, et surtout de mauvaise humeur.
Et qui me donne, pour la première fois depuis longtemps, l'envie de pousser les meubles du salon pour me trémousser en attendant la venue des forces de l'ordre.
Ceux-là nous viennent de Portland.
Ils sont deux.
(Janet Weiss, batterie et Sam Coomes, le reste...)
leur nom: Quasi.
le label: Domino.
Ensemble depuis plus de vingt ans, à s'acharner sur leurs pauvres instruments.
Ils proposent un double album à la rentrée, Mole City.
(je sais, c'est long...mais quand on aime...)
Et pour nous faire patienter: ce titre,
"you can stay but you gotta go"!

C'est pas la révolution.
C'est le bordel.
C'est déjà beaucoup.

3 commentaires:

PHILIPPE Q. a dit…

de nouveau du bruit par ici? c'est une bonne nouvelle

zézé mago a dit…

...il était temps!..salut l'ami!

Anonyme a dit…

Que du bon ! On continue le traitement ! ;-)